Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

First of the Gang to Die

13 mars 2009

Je me sens comme au bord du craquage synaptique.

Est-ce parce que c’est vendredi ? Vendredi 13 ?

Certaines choses ne changent pas

12 mars 2009

L’une des choses pour lesquelles je suis le plus excitée d’aller à Los Angeles, c’est pour me faire faire une manucure.

Mais que tout le monde garde son calme ! Je ne pense pas me faire la totale pouffie avec extensions + string clouté + blouson en cuir avec magnifique aigle aux ailes colorées telles les fesses d’Amanda Lear. Je resterai moi-même, mais avec de très jolis ongles.

Who The Hell Is Shakespeare ?

10 mars 2009

Maintenant que j’ai fini le Professeur Layton, je vais pouvoir sortir de chez moi (hier je suis pas sortie finalement parce que je me suis rappelée que la bibli était fermée le lundi).

Pour aller dehors, je pense ressortir mes Etnies et mon sweat à capuche. Comme ça p’tet que je pourrais avoir le tarif moins de 26 ans au ciné (3,90 euros !) pour aller voir Harvey Milk.

Sinon est-ce que vous avez vu que 20 ANS ALLAIT RESSORTIR ? via le site des inrocks.

Oh mon Dieu ça me donne envie d’écouter du No Doubt.

Watchmen, House Across The River & Books

9 mars 2009

C’est la minute culturelle du lundi matin !

Une vidéo de Laura Marling qui chante en live Alas I Cannot Swim. J’aime bien les paroles, et les accents country, et le tee-shirt pyjama.

Ce week-end j’ai vu :

Rachel Getting Married

Avec Anne Hathaway (qu’on ne présente plus) et Rosemarie DeWitt (qui joue la soeur de Tara dans The United States of Tara). Kym (A. Hathaway) est une ex-junkie, clean depuis 9 mois, qui a bousillé pas mal de vies autour d’elle et qui sort de désintox le temps d’un week-end pour se rendre au mariage de sa sœur Rachel (R. DeWitt). Il y a plein de choses biens dans le film – notamment le fait que l’héroïne, qui a vraiment déconné, ne soit pas vraiment attachante – mais globalement on reste sur sa faim et puis certaines scènes auraient pu être coupées pour dynamiser le machin.

Watchmen

OoOOh ! De la fesse, du zizi bleu, du moignon ensanglanté dans une dystopie dessinée par Alan Moore et Dave Gibbons ! 2h43 de film, au départ ça peut bloquer, surtout quand on a pas lu le comic (ça c’est la faute de Nico, qui m’a dit – je cite – « tu ne peux être que déçue par rapport au comic », ce qui constitue un argument valable pour ne pas le lire avant). En fait, c’est le meilleur film de 2009 pour le moment. Une esthétique parfaite – graphiquement fidèle à l’univers, certains plans sont comme des cases de BD -, de bonnes répliques, de l’action en flashback, une bande originale 80′s, des personnages complexes et un générique qui fissure la rétine (visuellement on a pas vu mieux depuis un bon moment).

(Top 3 de mes personnages préférés : 1 - Rorschach 2 - Dan Dreiberg 3 - Dr Manhattan)

Passons au livre de la semaine, et pour l’occas’ ma photo préférée d’Hunter S. Thompson :

Rhum Express, d’Hunter S. Thompson

Ecrit en 1959 mais seulement publié en 1998, le livre raconte l’histoire de Paul Kemp, journaliste new-yorkais, qui débarque au Daily News, canard qui vit sous l’emprise du rhum à San Juan au Porto Rico. A un moment donné, on sentirait presque notre propre sueur collée à notre front dans l’atmosphère moite et alcoolisée de l’île. Bon, c’est pas le meilleur Thompson, mais ça reste un bon Thompson (il a écrit Rhum Express à 22 ans, ce qui explique que son style ne soit pas exactement celui qu’on connait).

Bon c’est pas tout ça, mais Poupou et moi on va à la bibliothèque pour prendre des nouveaux livres.

Delaware is not just a state, it’s a state of mind

5 mars 2009

Il y a en ce moment une chanson tellement bonne que j’ai envie de danser et de m’envoler comme Björk dans son clip « It’s Oh So Quiet »: c’est Drummer, de Coconut Records.

Surtout quand il chante :

At 14, I lost my dad. It’s true.
At 15, I didn’t know what to do.
Well, at 16, I learned to drive.
At 17, to stay alive.

And I was a drummer in a band you’ve heard of.
Isn’t that the way it goes?

Pour ceux qui ne sauraient pas, Coconut Records est le groupe de Jason Schwartzman (Darjeeling Limited, Marie-Antoinette). En gros, Jason Schwartzman a monté le groupe Phantom Planet (ceux qui chantent le générique de The O.C.) et puis il a décidé d’arrêter pour se consacrer à sa carrière cinématographique, parce que de toute façon Phantom Planet c’était son groupe de lycée – et tout le monde sait ce qu’il arrive aux groupes de lycée. Phantom Planet a cartonné, et Jason a décidé de se remettre un peu à la musique en créant Coconut Records.

1 moitié de visage de Jason = Lorenzo Lamas

Jason qui pose avec son merchandising.

Sinon, tant qu’on en est à parler musique, à l’Université de Liverpool ils ont lancé un cours de Beatles-ology pour les masters d’Art. Le cours est intitulé « The Beatles, Popular Music and Society » et dure 12 semaines. OOoOoh comme je voudrais le faire.

J’irai à la fac en vélo en écoutant Everybody’s Got Something To Hide Except Me and My Monkey et en maudissant la pluie.

La machine à burger Playdoh

4 mars 2009

On a tous vu Chéri j’ai rétréci les gosses, la Famille Addams et Maman j’ai raté l’avion au cinéma et lors des rediffs télé pendant les vacances scolaires, et c’était vraiment de BONS films, mais ce n’était pas les MEILLEURS films.

Top 3 des meilleurs films qui ont marqué mon enfance :
(1) Dark Crystal (que j’ai vu en cassette bien après sa sortie en 1983)
(2) Labyrinth (avec David Bowie et Jennifer Connelly ado)

ET

(3) Les Aventuriers du Timbre Perdu.

Les deux premiers se trouvent encore facilement en DVD, mais je n’arrive pas à choper Les Aventuriers du Timbre Perdu, et personne ne connait alors que je l’ai vu deux fois au ciné tellement c’était transcendant. Du coup je me demande si c’était si transcendant que ça, ou si le fait d’avoir 7 ans aidait à trouver ce film canadien transcendant.

Parce que j’ai pas envie de me re-mater L’Ours, c’est trop horrible quand sa mère meurt et qu’il se retrouve à la rue avant de tomber dans la drogue.

She has nothing to say but she talks all night

3 mars 2009

Pauvres gens ordinaires que nous sommes, si nous avions eu un blog en pleine adolescence il aurait fallu brûler internet. Mais cet aprem’ je mangeais du chocolat, perdue dans mon propre cerveau, quand il m’est apparu tel un indice du Professeur Layton qu’en revanche ça aurait été vachement chouette de lire certains blogs à cette époque.

Comme par exemple :

Oh mais… mais qui est-ce ?

C’est marrant parce qu’hier on me demandait quel avait été le premier blogueur, et j’ai même pas pensé à Docteur Dougie ! Dougie était tellement surdoué qu’il a inventé même le concept de blog !

J’aurais bien lu aussi celui d’Angela :

Angela, 15 ans, aurait raconté comment Jordan Catalano était relou, et comment ses parents étaient relous, et elle aurait fait quelques photos goths dans sa baignoire avant d’arrêter son blog en grandes pompes à la fin de la Terminale.

Entre temps il y aurait eu le bouc émissaire de la blogosphère :

Carlton Banks, qui aurait parlé nouvelles technologies spéciales golf et aurait balancé quelques mythos sur ses conquêtes et des gens auraient fini par hacker son wordpress et son twitter pour y mettre des jpeg pornos (en vrai, ça aurait été Will)

Dans ma blogroll j’aurais eu :

Darlene, de Roseanne, sorte de Daria en chair et en os.

Felicity qui aurait écrit sur sa vie à la fac, sur les rues de New-York et peut-être sur son suicide capillaire.

Le blog de Joey aurait pu être chiant, mais on se serait tous pris au jeu du « non tu dois arrêter de jouer à touche-pipi avec Dawson, c’est PACEY que tu veux » et elle aurait posté des photos de Pacey sur son flickr en remerciements.

Et direct dans mes flux RSS j’aurais mis :

Willow ! Willow qui nous aurait parlé de ses sortilèges et de comment elle a envie de transformer Faith en vieux cafard à queue ! En plus elle m’aurait décomplexée vis-à-vis des marques et j’aurais arrêté de vouloir m’habiller en Naf-Naf.

ET :

On serait devenu hyper copines avec Veronica, à s’envoyer des messages privés sur Facebook pour se donner les mots de passe de nos ennemis et tout. Probablement même qu’on aurait été un peu comme les Cats Eyes nouvelle génération avec Willow. Je n’aurais pas approuvé sa relation qui pue avec Duncan, par contre. Aussi, peut-être qu’on aurait fini par se disputer parce que j’aurais dragué ouvertement Logan (qui m’aurait foutu un gros vent, cela va de soi).

Je crois que je suis en disette de séries, ça me fatigue. Je vais devoir me mettre à l’intégrale de Six Feet Under, comme ça au moins j’en aurais pour des mois.

O Verona

1 mars 2009

Ce qui est bien dans le fait de rentrer chez soi avant le dimanche matin c’est que le dimanche matin on peut faire ça :

Je comprends pas trop pourquoi tous ces gens parlent du fait d’être adulte en étant mi-résigné mi-déçu par ça, comme si c’était une putain de maladie ou un coup du sort. Franchement ça commence à me fatiguer ce manichéisme enfant / adulte, à coup de « il est resté un grand enfant » et « je dois prendre une décision adulte », ça ne veut foutrement rien dire. Est-ce que c’est parce que vous payez des impôts que vous ne vous curez plus le nez ? Ou est-ce que c’est parce que vous avez une carte grise à votre nom que vous avez arrêtés de jouer à Mario Kart ? Est-ce que c’est parce que vous comprenez les films de Lynch maintenant que vous détestez regarder les dessins animés ?

Ça me déprime un peu de voir à quel point « être adulte » est synonyme d’être vieux et chiant, et comment l’enfance est simplement considérée comme une parenthèse enchantée.

Moi quand j’étais gosse j’avais pas le droit de veiller trop tard, je devais finir mon assiette et si je rangeais pas ma chambre je me prenais une rouste, en plus tout le monde se foutait de ma gueule en me racontant des énormités (« la petite souris viendra chercher ta dent cette nuit ») alors je préfère maintenant.

Et je vous ai trouvé un lolcat Lindsay Lohan :