Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

No. this is just awkward.

12 septembre 2012

Je me suis principalement nourrie de crevettes, d’avocats, de gaufres et de citrons givrés pendant cette période. J’ai bu plus de champagne que de raison. J’ai vu l’asphalte trempé de New-York, ai écrit dessus, mangé une tonne de mac’n cheese et dit à une fille qu’elle avait du papier toilettes collé sous son talon dans un comedy club. Peu avant midi, nous nous sommes fait payer une ou deux bières par le barbier (où nous étions pour ma moustache). Ensuite, nous avons retiré 100$ et nous sommes allés voir une comédie musicale sur des cheerleaders. J’ai peint des plinthes en blanc un dimanche matin en écoutant Chérie FM, mais c’est mieux en écoutant Rires & Chansons. Ce jour-là, mon cœur était plus enivré qu’il y a trois mois, et beaucoup plus qu’il y a six mois. En lisant ce petit témoignage sympatoche devant mes céréales au lait, j’ai découvert ces enregistrements de somnambule anglais qui ressemblent à des supers dialogues de western (mon préféré : « Hey ! I’ve told you before : I like my bananas al dente. Get it right. »). J’ai trouvé très étrange, cette même nuit, de tomber sur des commentaires méprisants les blogs parlant de voyages et non de vie quotidienne. Mais si Internet existait uniquement pour parler de vaisselle sale, qu’adviendrait-il de nous ? J’ai vu un cimetière de voitures non loin d’Aureville. J’ai décidé d’arrêter de classer mes livres par couleur parce que les couleurs font oublier les livres eux-mêmes et j’ai divisé ma nouvelle bibliothèque par thème (romans noirs, féminisme, essais, musique, classiques, young adult, policiers, philosophie & road-trip). Je crois que j’aimerais bien pleurer un peu de fatigue, pour décompresser, mais je n’y arrive vraiment pas.