Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

Honey bunny

4 janvier 2012

Est-ce que la première semaine du mois de janvier détermine le reste de l’année ?

Jour 1 : Me suis réveillée aux côtés d’une bouffée paranoïaque. Ai mangé un tas de clémentines. Ai regardé combien la chaîne E! Entertainment coûtait, avant de réaliser que si la famille Kardashian méritait qu’on se déleste de 0,99 € pour elle, elle ne méritait pas qu’on y laisse sa jeunesse et sa dignité. Ai commencé Mouton, de Richard Morgiève, qui est une sorte de Raymond Queneau sous acide. Ai envoyé des vœux de bonne année salaces à plusieurs personnes. Ai pleuré en buvant ma tisane (possible descente).

Jour 2 : Ai lu mon horoscope déprimant. Ai failli acheter un pull avec un cocker dessus avant de me ressaisir. Ai écouté des disques d’un label espagnol qui s’appelle Pizza Pop. Ai travaillé, puis commencé Les frères Karamazov de Dostoïevski après avoir fini le bouquin du jour 1 (il était pas très gros). Ai traîné en vieux jean. Ai (re)fêté mon anniversaire sous une petite montagne de cadeaux, ce qui fait que je le célèbrerai deux fois en 2012. Ai mangé du chutney et de la soupe au potiron et aux châtaignes, bu du champagne et encore de la verveine. Ai travaillé en rentrant + écrit deux-trois mails.

Jour 3 : Me suis trouvée sacrément moche dans le miroir de la salle de bains en allant faire pipi. Ai travaillé dès le saut du lit pour un truc qui n’en valait pas la peine. Ai relu mes post-its de bonnes résolutions collés sur le mur et décidé d’en enlever un (« arrêter les cheeseburgers en semaine ») pour ajouter « arrêter de travailler pour des trucs qui n’en valent pas la peine ». Ai acheté le magazine Q sur un site anglais pendant ma pause déjeuner, en demandant de me faire livrer sous le nom de « Lord E. Costa ». Ai pensé à partir pour des endroits commençant par A (Annecy, Autriche, Arizona). Ai bossé jusqu’à 23h.

Rien à signaler depuis.