Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

Every mile is two in winter

28 novembre 2010

Les lèvres gercées sur les hauteurs de Paris, les rades du coin descendent le rideau dès que vingt heures sonnent à l’église du coin. Par les couilles de Satan ! Le premier pigeon qui verra une chose pareille se produire à Toulouse sera aussi le dernier. Qui a besoin de sushis livrés à 23h43 quand les PMU ferment si tôt un samedi soir ? Mais le ciel illumine encore le pavé grâce aux loupiotes suspendues au-dessus de nos têtes. Alors qu’importent la fatigue, l’existence des porte-jarretelles Hello Kitty, et les papiers refusés parce que j’y ai inséré trois fois le mot « hémorroïdes », j’ai envie de sentir le vin chaud au fond de mon gosier, de faire des batailles de boules de neige et de frotter mon cucul au radiateur.

Même si, pour l’instant, la simple perspective de monter le sapin en écoutant I Gotta Get Drunk à la gloire de Willie Nelson, me suffit amplement.