Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

Hell is empty and all the devils are here

26 juillet 2010

Ces derniers temps, j’ai eu pas mal l’occasion de cogiter. C’est plus dur le soir, parce que c’est le moment où je réalise que je vais devoir me coucher seule, et où je tourne en rond comme un chien qui attend sa pitance. Je tente de combler le manque par l’alcool, la cigarette et la crème glacée mais honnêtement, si la situation durait un mois de plus, je virerais comme Lindsay Lohan. Et vous saviez qu’il existait des tumblr consacrés aux filles qui font du longboard ? Y’a pas à dire, certains ont le sens du vice.

Et donc, pendant que mes disques de Death Cab For Cutie & Brand New tournent en boucle sur la machine, je peux cogiter peinarde. C’est comme ça que j’en suis arrivée aux conclusions suivantes :

RÉFLEXION N°1 : LA GENTILLESSE EST UNE QUALITÉ SOUS-ESTIMÉE.

J’aime profondément les gens gentils. Le problème, c’est que ces bougres d’ânes sont pas loin de se vexer comme si vous veniez d’insulter leur mère quand vous osez leur dire. Ils doivent penser qu’on les prend pour les idiots du village. Et bon sang, il ne s’agit pas de gentillesse par défaut : c’est compliqué de faire le choix d’être gentil. La plupart des gens s’en foutent. Et d’autres préfèrent avoir de la bile entre les dents, mais ça c’est un autre sujet.

RÉFLEXION N°2 : DE L’ÉLITISME DE L’AMITIÉ

La question, ce n’est pas « pourrais-je être amie avec cette personne que je viens de rencontrer il y a approximativement deux minutes et cinquante-sept secondes ? ». Parce que ce genre de chose est possible. Certains ont dans l’idée que l’amitié se détermine en fonction du nombre d’années. En ce qui me concerne, cet outil de référence peut fausser la donne. C’est comme ça qu’on se retrouve à  inviter, à son propre mariage, Pierre-Henri Dudu et l’ensemble de son arbre généalogique. C’est souvent une question d’instinct, presque physique. Mais faut pas sortir de l’ENA pour comprendre que l’alchimie repose sur l’humour, des goûts similaires et cette capacité à parler de tout et de rien. La complicité peut bien mettre le temps qu’elle veut pour s’installer, ça n’a pas d’importance. En revanche votre potentiel de mauvaise foi peut sacrément augmenter après ça (car même s’ils ont merdé, on a tous pour sale habitude de défendre nos amis contre le reste du monde).

RÉFLEXION N°3 : SI VOUS N’AVEZ PAS UNE TÊTE DE CUL SUR VOTRE PERMIS DE CONDUIRE C’EST QUE VOUS NE LE MÉRITEZ PAS .

C’est tout.