Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

Are you having fun ?

29 janvier 2010

Je crois que j’ai vraiment besoin de vacances. D’un hamac et de quelques kilos de livres, de punk-pop de 2001, de cheeseburgers entre copains et de bons films. Ce genre de trucs. Là je m’enfonce dans la déprime saisonnière ; pour preuve j’en suis à boire des litres de café, moi qui ne supportais pas ça il y a encore deux ans, et reste bloquée devant des reportages télévisés sur Lolo Ferrari, comme si ça allait arranger quoique ce soit. Ce matin en mangeant mes biscottes j’ai lu le nouveau 20ANS. Bon, j’ai vraiment merdé. Ça m’a foutu dans un état pas possible, à vouloir enfoncer mes doigts dans les globes oculaires de tous ces troufignons. 20ANS est devenu un canard gavé de pubs et de sujets ressemblant à des pelotes de réjection, à peine digne de s’entasser sur les piles de sudoku dans les toilettes. Un beau gâchis. Isabelle Chazot, rédac-chef du magazine dans ses meilleures années, ne tient aujourd’hui qu’une rubrique sporadique dans Grazia. Comment en sommes-nous arrivés là ? Quand Chazot cassera sa pipe, toutes les rédactions applaudiront ses qualités journalistiques et son esprit visionnaire mais en attendant plus personne ne souhaite voir d’images absurdes tirées de vieux films (l’iconographie de 20ANS était particulièrement réussie) ni de couvertures titrées « comment sortir avec un beau gosse, un riche ou un mort », on préfère encore s’autocensurer plutôt que d’essayer d’être original. Ça choquerait les gens, sinon. Comment en sommes-nous arrivés à devoir lire des publi-reportages à peine déguisés, de régimes astrologiques et de pages entières de fringues détourées au lasso magnétique sous Photoshop ? Les vampires puceaux et les pages shopping beauté, ça commence à me courir sur le haricot. Et puis je viens d’apprendre que Philippe Garnier a été viré de Libération en mai 2009, après 22 ans de piges flamboyantes. C’est quand même lui qui a emmené Bukowski et John Fante en France, quoi ! Comment en sommes-nous arrivés à dire à cet homme « non désolé, ce que tu fais ne nous intéresse plus » ? Ça et la mort de J.D Salinger, je crois bien que ça a fini de m’achever pour la journée.

Je crois que j’ai vraiment besoin de vacances, disais-je. Et de tirer un peu moins sur la corde.