Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

At home with some hype band who will eventually crash

3 octobre 2009

A Bordeaux, bien avant les nuits trop courtes, les discussions sur la série de bouquins Amandine Malabul, et le Festiblog, je suis retombée sur un de mes vieux carnets datant de 2001, où j’avais noirci plusieurs pages de choses à faire avant 2011. Une liste longue de trente points écrit au feutre noir, qui s’est rallongée ensuite de cinquante autres points à l’hiver 2003, toujours dans le même carnet à spirales.

Ce qui m’amène à la conclusion suivante : plus nous vieillissons, plus nous avons de choses à accomplir. Tous ces trucs de « choses à faire avant 30 ans » ne riment strictement à rien. J’ai réussi à accomplir quarante-sept points de ladite liste, et je n’accomplirai probablement pas le reste. Non par flemme, mais par changements de perspective. Si j’avais respecté à la lettre une éventuelle liste rédigée en 1995, je devrais être à l’heure qu’il est en train de retaper le toit de notre ancienne maison de vacances dans le médoc, un petit vietnamien dans les bras.

Au fond d’un autre carton entreposé au fond du grenier et plus rempli de moutons de poussière que de souvenirs, j’ai retrouvé une trousse de stylos, des polycopiés datés de la fac, des bougies et des notes de cours griffonnées de dessins débiles. Je crois que tant que nous serons en vie, ma clique et moi, et sûrement certains d’entre vous, nous continuerons de dessiner des bites sur des bouts de papier – pour tester un crayon à la maison de la presse, en pleine conversation téléphonique sur une feuille volante, etc. – pas tant par habitude parce que nous continuerons à trouver ça drôle.

Et nous assumerons pleinement ce côté pathétique, parce que ce sera au moins une chose constante dans notre vie.