Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

En El escàndalo de Larry Flynt

27 août 2009

Je ne suis pas une experte en littérature, mais je crois que j’arrive de plus en plus à reconnaître l’écriture sous speed ou autres substances qui affectent le rythme cardiaque.  Les transmissions synaptiques semblent infectées par le surplus d’informations, les pages sont littéralement noircies par le manque de paragraphes et de sauts à la ligne et le style est nerveux, rapide, pas loin d’être atteint par un trouble névrotique.

Par exemple :

- A peu près tout Lester Bangs

- Elizabeth Wurtzel avec son livre Bitch

- Possiblement Douglas Coupland avec Génération X

Note à tous les branleurs qui croient qu’il suffit de sniffer de la coke à un concert pour ensuite en tirer un bon reportage gonzo (le terme « gonzo » est le nouveau « geek », on commence à le voir utiliser à toutes les sauces) : Hunter S. Thompson était sobre comme un nourrisson de 6 mois lorsqu’il a écrit Las Vegas Parano. Par contre Steve O s’est vraiment tatoué sa propre effigie dans le dos, alors si vous voulez faire un truc vraiment foufou ce week-end, peut-être que vous devriez explorer de ce côté-là.