Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

Mixtapeland

9 août 2009

Je regardais Adventureland, un film plutôt pas mal, présenté au festival Sundance et que je soupçonne d’être autobiographique, (dans le genre autobiographique « à la Presque Célèbre »)…

adventureland1

… et dedans, il y a cette scène où Kirstin Stewart – qui joue d’ailleurs très bien – insère une cassette dans l’autoradio de sa voiture (ce sont les années 80, le scénariste ayant justement été élevé aux films de John Hugues), et c’est à ce moment-là que je me suis dit qu’on avait vraiment fait une belle connerie en se séparant des cassettes audio.

La seule chose pénible avec les cassettes audio était qu’on ne pouvait pas choisir d’écouter UNE chanson en particulier. Il fallait faire défiler la cassette jusqu’à tomber dessus, ou bien l’enregistrer en boucle – puisque la fonction repeat n’existait même pas. Et quand on avait enregistré ladite chanson à la radio, on entendait toujours un bout de la voix de Roblès qui disait une débilité. Aussi, quand la bande magnétique  se prenait quelque part, c’était à 56 % foutu : la cassette était foutue, notre playlist était foutue, et il ne restait plus d’autre espoir que celui d’entendre d’autres morceaux qui nous donneraient envie de refaire une cassette.

Ce qui arrivait la plupart du temps.

Mais on ne retrouvera plus jamais ce petit son si particulier au déclic de l’enregistrement. Les cds ont tué ça. Je comprends comment en est arrivé là, mais c’est comme sortir avec quelqu’un au physique parfait : en théorie c’est INTÉRESSANT mais en pratique, ce ne serait pas si intéressant que ça. Je veux dire, qui a envie d’écouter Indra autrement qu’avec le son un peu pourri de la cassette ?

Mais surtout, les mixtapes ont permis une chose : individualiser les chansons. Pour la première fois on pouvait prendre Lump de The Presidents of the USA et le mettre à côté de Basket Case de Green Day et du coup ça n’avait PLUS RIEN A VOIR. C’est comme pour les pâtes : elles sont toutes faites avec la même recette, et pourtant leur forme importe.  C’est pareil avec les chansons : l’enchaînement des titres change la perception. Et le cd n’a jamais réussi à reproduire exactement l’importance de l’enchaînement comme a pu le faire la cassette.

Je me demande si l’achat récent de mes chaussons Isotoner® ne conditionne pas ma rage envers la disparition de la K7 audio.