Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

Les trucs les plus cools de la vie

4 juillet 2009

Avant, je disais des trucs éculés jusqu’à la couenne comme « j’adore quand la pluie tombe sur mes fenêtres et que je suis au chaud en train de lire une bédé où le héros est un détective privé ».

BOOOORING.

Enfin je veux dire, c’est toujours vrai, mais maintenant qu’il y a les groupes facebook type « fan de ma couette » ou « fan d’être en week-end », il a fallu trouver des trucs plus originaux que les petits plaisirs simples, il a fallu trouver les trucs LES PLUS COOLS de la vie.

Une petite liste de nouveaux groupes qui devraient exister sur Facebook, donc :

(interlude bébé loutre captivée par le sujet)

loutre

5. Regarder une émission de télé-réalité et reconnaitre un ancien camarade de classe qui y participe

Peu de gens ont la chance de vivre un moment aussi fort, je sais bien. Mais quand ça arrive, ça occupe tellement les conversations qu’on se demande ce qu’on a bien pu raconter avant ça. Sentiment mi-amusant (« sacré Marie-Moule ! ») mi-effrayé (« Jean-Marc Morandini va me contacter pour que je parle de Marie-Moule »).

4. Être confronté(e) à quelque chose de pénible, et découvrir qu’en fait cette chose n’existe pas

On pourrait résumer ça par « être soulagé(e) » mais c’est plus COMPLEXE. Par exemple, c’est croire qu’on vient de faire une fausse manip’ (prise des pieds dans le câble de son ordi alors qu’on n’avait pas enregistré son travail, envoi de texto à la personne sur laquelle on médisait dans le texto etc.) et découvrir qu’en réalité, cette micro-seconde de stupeur où on sent le désir de mourir monter n’a plus lieu d’être (le .doc a été enregistré, le texto n’est pas passé parce qu’on était dans la toundra russe etc.). Disons que c’est un soulagement utile, puisqu’après on va FAIRE GAFFE A CE QU’ON FAIT.

3. Redécouvrir un objet de son enfance dans un vide-grenier

L’autre jour, un vide-grenier était organisé à côté de chez moi, et entre les anciens magazines naturistes (sobrement intitulés « pour les amoureux du soleil ») et les pantalons africains bariolés, j’ai retrouvé les vieux vinyles de chansons pour enfants que j’avais aussi chez moi quand j’étais gosse. Sentiment très bizarre à côté des disques de Michelle Torr.

2. Devenir ami(e) avec quelqu’un

Je sais que je deviens amie avec quelqu’un quand j’ai envie de lui raconter des détails insignifiants en direct (« je viens de croiser le sosie d’Heather Lockhear mais avec un mullet »), des détails croustillants (« savais-tu que Franck avait un 6ème orteil ? je ne pourrais plus jamais le regarder de la même façon ») et que j’ai envie qu’il / elle participe à des détails cruciaux de mon existence (jouer à tetris en réseau en mangeant des chipsters). Et en même temps, on se découvre, et on sent que plus le temps passe, plus on aura de choses à se dire. Sentiment cool ++.

1. Se lever le matin et pouvoir rester au chaud sous sa couette parce que c’est le week-end, à écouter les oiseaux chanter et la pluie claquer contre les fenêtres pendant que qu’on dit non aux conditions d’utilisation de Facebook et oui à la pâte de gâteau pas encore cuite.

Parce qu’il n’y a pas de meilleur sensation sur terre.