Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

Du haut des buildings

6 avril 2009

Il y a en réalité 3 choses essentielles auxquelles vous devez penser quand vous partez en voyage (surtout si le vol dure plus de 5 heures) :

(1) Combien de slips dois-je prendre ? (= prévoir un nombre de culottes assez large, mais pas trop non plus pour ne pas que ça paraisse suspect)(par exemple prévoir deux sous-vêtements par jour sous-entend que vous avez des problèmes d’incontinence)(quand je dis « nombre de culottes assez large », notez que j’accorde « large » à nombre, pas à culottes)

(2) Quelle musique vais-je emporter ? (= ai-je vraiment besoin de ce cd des Crash Test Dummies, alors que tout le monde sait que seule une chanson de leur répertoire vaut vraiment le coup ? aurais-je plutôt envie d’écouter les Rolling Stones ou Samantha Fox ?)

(3) Quel livre dois-je emmener ?

Ce dernier point est très important, parce que c’est le livre qui vous aidera à distordre le temps passé dans l’avion. Une bédé ne vous servira à pas grand chose, sauf s’il s’agit d’un pavé à la Watchmen, un bouquin de cours peut s’avérer utile si vous comptez dormir, un livre lourd est forcément une mauvaise idée – préférez le poche, et un roman pris à la bibliothèque est potentiellement dangereux, sauf si vous êtes prêts à le rembourser en cas de perte / vol / tâches de gras et d’alcool.

Toutes ces considérations fourrées dans un coin de ma tête, je m’en vais cet après-midi à la recherche du livre idéal. C’est assez difficile de savoir quel livre sera assez prenant pour vous occuper. L’enjeu n’est pas le même quand il s’agit de se trouver un bouquin pour la plage où, s’il se révèle pourri, vous pouvez faire floc-floc dans les vagues ou manger un Mr Freeze. Parce qu’ils n’ont pas de Mr. Freeze dans les avions, j’ai demandé.

Et là, tel un signe divin aux détours d’un rayon, que vois-je ! Un nouveau Dan Fante ! Short Dog en V.O, a été traduit aux éditions 13ème Note, sous le titre français Régime Sec !

Ceci dit, comme un Dan Fante c’est loin de faire 600 pages bien tassées, il me fallait un peu plus de papier à me mettre sous la dent, et j’ai donc acheté Torturez L’artiste ! de Joey Goebel (qui fait du punk rock à ses heures perdues donc potentiellement un mec bien) qui est enfin sorti dans la collection 10/18.

California, here we come comme le chanterait Phantom Planet, Zouzouito en frétille du slip (lui il en prend qu’un, de slip, gardez ça en mémoire quand vous verrez ses photos sur Hollywood Boulevard).