Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

You’re my Best Friend

20 février 2009

Cette semaine, parce que j’avais les cheveux sales, Zouzouito vous présente :

Big Fish, de Daniel Wallace

C’est ça, le bouquin qui a inspiré le moyen Big Fish de Tim Burton.
C’est un peu un mélange des deux derniers livres de la semaine, puisqu’il s’agit d’un conte qui se passe en Alabama. Au début, le style de Daniel Wallace rappelle un peu celui de Mathias Malzieu dans Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi (le chanteur de Dyonisos étant lui-même fan de l’univers Tim Burtonien, la boucle est bouclée), dans tout ce qu’il a de plus agréable (= jolie prose qu’on pourrait mettre en chanson) et d’énervante (= la jolie prose sans relâche me fatigue personnellement le cerveau, c’est comme si je venais de me gaver les yeux de dix Walt Disney). Après, il y a quelques moments de répits où le texte s’équilibre entre non-prose et prose.

Big Fish fait 150 pages environ, soit l’équivalent de 30 minutes de lecture pendant quatre soirées d’affilée ou l’équivalent d’un trajet Aix-en-provence – Paris environ. Il raconte l’histoire d’un homme qui a passé toute sa vie à raconter des histoires abracadabrantes sur son passé et qui désormais ne peut plus parler sérieusement. Accablé par ses blagues à répétition et son manque de sincérité, son fils va essayer de retracer l’existence de ce père qu’il a trop peu connu.

Je vous le conseille pour : les vacances, les périodes d’exams
Avec : un sirop de menthe avec plein de glaçons, du thé à la vanille.

Moi je l’ai lu en écoutant Led Zeppelin, du coup j’ai l’impression que mon cerveau va se séparer en deux.