Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

It was so great I almost cried

17 décembre 2008

Plus Belle La Vie est totalement punk.

Ce n’était probablement l’intention de la série au départ, surtout quand on sait qu’elle est diffusée sur France 3, chaîne de mamies à chats par excellence, mais c’est un fait : PBLV est une série punk. Généralement, quand on a pas vu PBLV, on pense qu’il s’agit juste d’un sous-Sous Le Soleil aux dialogues ultra cucus type Dawson en VF, mais en réalité, une fois dépassé les 3 cms règlementaires de couche de fond de teint des acteurs, la série est plutôt cool. Entendons nous bien : oui elle est nulle, vous n’apprendrez rien en la matant et probablement qu’un tas de séries US ont une esthétique plus adaptée à notre rétine, mais être nul n’est pas incompatible avec le fait d’être cool, de même que punk n’est pas forcément synonyme de violence et dents pourries.

Déjà, PBLV ne se déroule pas dans des décors clinquants comme c’est souvent le cas dans les soap operas. A partir de là, et parce que l’action se déroule dans les quartiers populos de Marseille et non à St-Tropez ou dans la capitale, le scénario n’est pas conçu pour faire rêver les spectateurs en y contant les déboires de bourgeois qui offrent des poneys à Noël à leurs enfants. En plus, les intrigues reposent sur des situations anti-conformistes : couple homosexuel, éducation monoparentale, et je ne parle même pas de l’anarchie sentimentale dans laquelle les personnages évoluent (Lucas Marti couche avec la mère de son meilleur ami Rudy, Thibaud Josselin tombe amoureux de la prostituée Sunny…), sans compter le nihilisme latent dont fait preuve PBLV sous couvert de rebondissements : on a jamais vu autant de suicides depuis la tragédie du Temple Solaire, que ce soit pour éviter la prison ou ne pas vivre un cancer, se tuer pour ne pas affronter ce monde qui pue de la gueule semble être le leitmotiv des producteurs.

Mais bon, le nombre de suicides reste tout de même inférieur à celui de meurtres, assassinats et autres accidents mortels, ce qui me fait dire que PBLV devrait définitivement avoir pour sous-titre « No Future dans le Mistral ».

Et sinon, j’ai envie de soupe au potiron avec des morceaux de gouda au cumin.

Oh je vois. Monsieur Le Lémurien se croit malin parce qu’il a découvert un chauffage dans son zoo au Japon ? Va te faire foutre lémurien ! Je suis malade et j’ai autre chose à faire que de regarder ta mignonne petite fourrure du ventre, okay ?