Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

Guys in Belgium are supercute

11 décembre 2008

Non mais je pars une semaine, et Bill Murray fait la teuf avec des jeunes hipsters new-yorkais pour combler sa crise de la quarantaine (j’ai rarement vu quelqu’un si plein de joie de vivre).

Bru/Bru (Bruxelles / Bruges) was fun, – 22°c sur l’ensemble du voyage, probablement autant de kilos gagnés dû à mon super régime hivernal bières + frites + chocolats. La guerre peut bien arriver maintenant, j’aurai des réserves.

A Bruxelles la nuit est tombée vers 16h30. Je me dis que voir la nuit si tôt ça doit taper sur le système, et ça expliquerait le fait que les wallons soient agressivement gentils (y’en a un qui était prêt à nous mettre un coups de boule parce qu’il voulait nous aider à retrouver notre chemin). Les wallons sont définitivement dans mon top 3 des gens cools, et je ne suis même pas ironique. Sur la Grand Place il y avait un show Célinedionesque d’hiver et un instant c’était comme si on assistait à la Gay Pride de Noël.

Après ça on est allé au Delirium. Le Delirium est un bar dans une impasse qui propose d’un côté une tonne de bières, et de l’autre 3000 sortes de gin et de vodka différentes. Comme les rues étaient vides, on est allé vomir sous les tables là-bas (bizarrement, ceci est une métaphore).

A Bruges il faisait beau, mais les gens étaient nettement moins sympa. D’un autre côté si je voyais des touristes toute la journée, probablement que j’aurais envie d’en tuer quelques-uns. J’espère juste qu’aucun cuisinier n’a craché dans la pâte à gaufre, parce qu’on en a mangé un tas aussi.

L’auberge Snuffel, 47-49 ezelstraat, est la meilleure auberge de jeunesse du monde. Sous les lattes du lit superposé il y avait plein de messages laissés par d’anciens backpackers d’Australie, du Canada et de Corée :

Le dernier soir avant d’aller boire notre 11 ème binouze de la journée on est allé au Béguinage.

Le béguinage est une ville enclavée dans la ville, entourée par les cygnes et protégée par des remparts. Celle de Bruges a été construite en 1245, et recueillait les femmes seules de l’époque, non mariées ou veuves ou porteuses de MSTs. A l’intérieur, il n’y a pas un bruit, et quelques soeurs absolument immobiles dont on ne voit même pas la buée sortir de leur bouche qui prient dans le monastère.

Tiens ce matin j’ai été pour la première fois de ma vie à la Sorbonne pour faire une intervention dans un cours sur « l’écriture de soi » (Maman si tu me lis j’espère que tu es fière). J’y ai vu des filles encore pire prout-prouts que Geneviève de Fontenay. Je ne croyais même pas ça possible, mais vous savez les filles qui remontent le col de leur chemise, mettent un foulard bouffant et des petits mocassins ? Ben des comme ça.