Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

Vilaine ira dormir à Hollywood

13 novembre 2008

Ce qui se passe, quand le nombre de bonnes séries diminue comme celui des battements d’ailes sur un papier tue-mouches, c’est que pour satisfaire sa dose d’écrans hebdomadaire, on se réfugie au cinéma. Cette semaine, entre deux bouchées de pop corn :

Vilaine, de J.P Benes et A. Mauduit, avec Marilou Berry. Un petit film sympatoche, avec pour parti pris « l’anti-Amélie Poulain ». Il y a de très bonnes scènes, d’autres un peu téléphonées, mais globalement j’ai vachement aimé la prestation de Marilou Berry. Sûrement que je m’identifiais à son mono-sourcil, allez savoir. Barbu a surtout aimé PEF, mais s’il pouvait il me quitterait pour PEF, donc je ne considère pas cet argument comme objectif. Bref, c’est un bon film de dimanche après-midi pour rire bêtement.

 

 

 

 

 

 

J’irai dormir à Hollywood, d’Antoine de Maximy. Si vous regardiez France 5 et l’émission « j’irai dormir chez vous », vous savez à quoi vous attendre : Antoine de Maximy se tape l’incruste à l’étranger, chez l’habitant si possible, discute, se met la race avec eux, dort dans leur canapé. Parti de New-York, il traverse pendant trois mois le continent nord-américain d’est en ouest avec pour objectif de dormir chez une star à Hollywood. On l’a vu en avant-première, du coup c’était amusant de le voir dans sa chemise rouge nous raconter certaines scènes coupées au montage, même si le plaisir a été un peu gâché par le distributeur du film qui est venu nous servir sa soupe marketeuse au caca à base de « c’est un film indépendant, on a pris des risques en le faisant etc.« . Ouais c’est ça. Quand on connait le succès que ça a eu à la télé, y’a peu de chance pour que ça fasse un bide. Et tant mieux à la rigueur, parce que ça vaut effectivement le coup, on y voit une image de l’Amérique qu’on a pas l’habitude de voir et on ne s’ennuie pas. Après, j’ai déjà vu certains épisodes sur France 5 qui était tout aussi bon si ce n’est meilleur.

 

Sur ce je vais aller manger des langues de chat avant mon cours de Bollywood, il faut que je prenne des forces pour éviter l’hypoglycémie.