Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

Dear Things

20 avril 2007

Chère musique,

Merci d’avoir été là depuis un moment déjà, je ne vois pas ce qui aurait pu me faire battre le coeur à me défoncer la poitrine, ce qui aurait pu me donner toutes ces étincelles d’extase, me faire supporter mes exams mornes et ces moments d’anxiété et d’angoisse et de douleur, ce qui aurait pu me faire partager autant de choses avec les autres.

Chers ex-petits amis,

Merci de m’avoir donné confiance en moi, de m’avoir rabaissé comme une merde, d’avoir été bienveillants et détestables, mignons et odieux, ça m’a permis de savoir ce que je voulais et de comprendre ce que je valais (ou pas), et c’est pas que je m’en fous, mais je suis mieux sans vous maintenant.

Chers Pierre Gripari et Roal Dahl,

En fait, je ne sais pas si j’aurais écrit des livres pour les déposer chez les voisins à 6 ans sans vous, et probablement que je n’écrirais pas autant tout court si vous n’aviez pas été là.

Chères monitrices de la colo de 93,

Vous consacrez deux lignes ici c’est encore trop, bande de connasses.

Cher corps,

Pfff. On s’est pas mal détesté, mais au final c’est chouette d’emmerder le regard des autres. Enfin vivement 30 ans, il parait qu’à cet âge là on s’assume pleinement, donc ptet qu’alors on arrêtera notre relation amour-haine.

Cher San Francisco,

Un jour je reviendrai, et ce sera encore mieux.

Cher compte en banque,

Essayons de bien s’entendre tous les deux, okay ?

xxx