Le blog d'Elixie
Elixie Elixie

30 septembre 2005

waouh

I say damn your mood swings
Damn your mood swings -

Au premier abord elle avait les traits tirés. Les angles du visage étroits. Quelque chose de resserré en elle. Les yeux grands ouverts parce que la volonté d’observer, de remarquer, de noter. Le mouvement de l’autre. Les pulsions des autres. Au premier abord, on ne voyait que la froideur et la violence de son passé. Tout était allé beaucoup trop vite pour elle. Tout s’était ouvert, brusquement. Toute sa naiveté s’était répandue contre le sol. Tapissé les murs. Puis tout avait fané parce que la volonté de se protéger. Du temps. De la pluie. Du soleil. Du mois d’août et du mois de décembre. Elle hydratait ses mains tous les soirs. Exfoliait sa peau une fois par semaine. Effectuait un gommage tous les trois jours sur le visage. Et fumait clope sur clope. Le sexe ? Oui, beaucoup de sexe. Elle considérait le sexe comme une interrogation. Elle devait y avoir la meilleure note de toutes les élèves. Il y avait quelque chose que je pigeais pas en elle. Elle était sortie avec deux batteurs, et ne supportait que le silence. Je veux dire : qui sort avec deux batteurs, surtout si on est groupie du silence ? Elle était insaisissable au premier abord. Tout avait fané sur son visage parce que la volonté de se protéger.

Et puis une fois seule à seule, la magie de sa jeunesse se réveillait. Sa fraicheur et sa pureté se rapprochaient. Ses joues devenaient enfantines. Ses seins remontaient. Elle était belle dans l’intimité. Fragile quand on la regardait. Paf ! Prends toi la lumière de ses yeux dans la figure. Sois fasciné. Ne comprends rien. Laisse toi porter par ta chance.

Rideau levé. Messieurs Dames le spectacle va commencer.